Activité amylasique du tubercule de Pomme de Terre

Il existe évidemment plusieurs méthodes pour mettre en évidence l’activité amylasique de la pomme de Terre en germination.

L’extraction des enzymes à partir d’un filtrat de pomme de Terre ne pose pas de problème particulier. On pourra ensuite réaliser une étude de l’activité dans des puits (voir exemple ici).

Pour des études plus rapide d’un point de vue expérimental (mais pas pour obtenir les résultats !), on pourra utiliser le protocole suivant :

- couler dans des boites de pétri des gel à 1% d’agarose contenant de l’eau et de l’empois d’amidon (la quantité d’empois amidon sera ajustée pour obtenir une coloration noire dans l’étape suivante sans pour autant "charger" la gélose en amidon)
- colorer à l’aide d’eau iodée les boites de pétri obtenus
- déposer dans les boites des morceaux de tubercules de pomme de Terre en germination ou non.

On obtient en quelques jours une auréole transparente correspondant à la digestion de l’amidon par l’amylase de pomme de Terre qui diffuse dans la gélose.

On peut accélerer la réaction enzymatique en plaçant les boîtes de pétri dans une étuve à 37°, mais cela augmente le risque de développement d’"envahisseurs" !
La vitesse d’apparition dépend également de la quantité d’amidon à digérer par l’enzyme et donc de la quantité initiale d’amidon utilisée.

Navigation

Sites favoris Tous les sites

1 site référencé dans ce secteur